Qu’est qu’une IGP ?

IGP = Indication Géographique Protégée.

Définition : L’Indication Géographique Protégée (IGP) établit un lien géographique entre un produit et une région.
Elle désigne un produit originaire d’une région, dont une qualité déterminée, la réputation ou une autre caractéristique peut être attribuée à cette origine géographique
et dont la production et/ou la transformation et/ou l’élaboration ont lieu dans l’aire géographique délimitée.
EX : le jambon d’Ardenne

Pourquoi faire une IGP ?
L’IGP vise à protéger et à développer une production typique régionale.
Dans le cas présent la démarche vise à maintenir une agriculture traditionnelle de notre région via la production d’une céréale de qualité différenciée.
Comment ?
La céréale produite chez nous sous IGP respecte l’Homme et son Environnement.
Son goût est intimement lié au sol et à son mode de culture.
Ceci en fait une céréale unique et singulière.

Le cahier des charges concernant la culture et attaché à l’IGP met l’accent sur la protection de l’environnement :
il prévoit l’absence de pesticide et des régulateurs de croissance, une limitation strictes des engrais chimiques .

Et puis.. ?
L’IGP détermine l’obligation de moyen : produire  » propre « 
Il ne suffit pas de produire  » propre « , il faut aussi produire  » bien  » et  » efficace « .
Un des rôles de la filière épeautre qui introduit l’IGP est de déterminer l’obligation de résultat :
L’épeautre produite doit par exemple être parfaitement récoltée et stockée.
Elle doit correspondre au standard des meuneries au niveau humidité, protéine ou panification.
Il faut également que l’ensemble des acteurs de la filière soit  » justement  » rétribué